La ville basse

Laissez-vous agréablement séduire par une ambiance indéfinissable due à l’exceptionnelle luminosité et au charme apporté par les voiliers et les maisons en pierres locales qui ceinturent le bassin. Ici rien n’est manifestement spectaculaire mais tout respire l’équilibre et la sérénité.

 

 LE PORT DE PLAISANCE

Sa situation près des falaises et des marais, offre une vue superbe sur le chenal. Les bâtiments qui l’entourent, comme la minoterie, font partie du patrimoine historique du port.

Depuis la «rivière» on accède au bassin à flot par un chenal d’un kilomètre environ. Le bassin à flot peut recevoir des navires de plaisance de 5 à 19 mètres (hauteur d’eau moyenne 3 m ; 2,30 m minimum).

Il offre 200 places sur pontons, dont 20 pour visiteurs.

 

Renseignements : Bureau du port Tél. : 05-46-90-63-15

 

LE PORT DE PÊCHE

Les marins pêcheurs mortagnais amarrent leurs bateaux dans le chenal, celui-ci dragué à 2,50 m. Cet avant-port abrite 14 pêcheurs professionnels, dont les bateaux ne stationnent pas toujours à Mortagne. En effet, selon les saisons, on pêche plus ou moins haut dans l’estuaire.

L’essentiel des ressources provient de la pêche des pibales. Les pibales, ou civelles, sont des alevins d’anguilles, nés au fond de la mer des Sargasses, près des Antilles. Elles se nourrissent de plancton.

 

 

 

Un courant marin les emporte vers l’Europe qu’elles atteignent trois ans plus tard. Elles remontent alors les embouchures des fleuves pour s’installer en eau douce.
Elles sont devenues carnivores et vont se développer pendant une dizaine d’années. Puis elles entreprennent un voyage en sens inverse jusqu’à la mer des Sargasses. Six mois après leur départ, ces anguilles vont mourir, après avoir pondu des milliers d’œufs

 

 

 

 




Réservez votre séjour